Blog Post

La voie étroite de l’intelligence budgétaire

Le débat sur l’austérité budgétaire a repris en Europe. Ce n’est pas étonnant. 

By: Date: April 23, 2013 European Macroeconomics & Governance Tags & Topics

Le débat sur l’austérité budgétaire a repris en Europe. Ce n’est pas étonnant. Depuis 2010, celle-ci s’est attachée à redresser les finances publiques, au prix d’efforts importants : trois points et demi de PIB en trois ans dans la zone euro, un peu plus de trois en France, plus de quatre au Royaume-Uni, sept au Portugal, douze en Grèce. Mais parallèlement la reprise a marqué le pas : en zone euro, 2013 sera la deuxième année consécutive de croissance négative. Le FMI parle maintenant de reprise à trois vitesses pour souligner que le groupe des pays avancés s’est coupé en deux avec, d’un côté, les Etats-Unis où la reprise est solidement établie, et de l’autre l’Europe qui est à la traîne.      

Entre consolidation budgétaire et panne de croissance, y a-t-il lien de cause à effet ? Sans que l’un soit la seule raison de l’autre, on ne peut le nier. D’autant que deux erreurs ont été commises. L’UE, d’abord, a voulu croire que son premier problème était budgétaire, oubliant au passage que le mauvais état de ses systèmes bancaires et l’excès de dette privée dont souffrent plusieurs pays. Ces handicaps ont empêché la demande privée de prendre le relais de la demande publique. Avec des taux d’intérêt de la BCE bloqués au voisinage de zéro, les conséquences économiques des politiques de rigueur soient particulièrement marquées. 

La deuxième erreur a été de vouloir répondre à la hausse des taux sur les marchés obligataires en fixant des objectifs budgétaires nominaux (ramener le déficit à X% du PIB à la date T) plutôt que structurels (réduire les dépenses ou augmenter les recettes de Y points de PIB par an). L’Europe s’est ainsi mise à la merci d’une logique d’amplification des cycles qui contraint à d’autant plus d’efforts que la situation est mauvaise. La Commission s’efforce d’y échapper en accordant des délais aux pays qui étaient à la peine, mais trop tard et comme à contrecœur. 

Les Etats-Unis, quant à eux, ont réparé leur système bancaire dès 2009 et ont donné aux ménages le temps de se désendetter (y compris par des faillites personnelles). La Fed a vigoureusement soutenu la demande. Et, jusqu’à la fin 2012, l’ajustement budgétaire a été graduel. Le choc est venu en 2013, avec les coupes automatiques de dépenses, mais entre-temps l’économie privée avait gagné en vigueur. Cette stratégie a donné de meilleurs résultats.

Qu’en déduire pour l’avenir ? Sauf à envisager une répudiation de la dette ou la sortie de l’euro, l’une et l’autre bien plus coûteuses, certainement pas qu’il faut jeter le sérieux budgétaire à la rivière. La question n’est pas de savoir s’il faut réduire les ratios de dette publique, mais quand et comment. Avec ou sans Reinhart et Rogoff, il demeure qu’il est dangereux de laisser la dette publique avoisiner 100% du PIB. Or huit pays de la zone euro seront dans cette zone fin 2013.

La bonne stratégie consiste à conduire la consolidation budgétaire graduellement mais avec persistance, en veillant à la qualité des mesures tout autant qu’à leur quantité. Les gouvernements craignent cependant qu’en procédant ainsi, ils suscitent la méfiance des marchés et que leurs coûts d’emprunt s’en ressentent. Parce qu’ils n’ont pas confiance en leurs partenaires, beaucoup en Europe du Nord continuent aussi à faire des objectifs nominaux l’alpha et l’oméga de la stratégie budgétaire. Dans les deux cas le problème est le même : retarder une partie de l’ajustement pour préserver la croissance, n’est-ce pas en fait le repousser aux calendes grecques. N’est-ce pas s’avouer incapable d’affronter les choix qu’exige une maîtrise durable des finances publiques ?

La solution consiste à crédibiliser l’engagement de réduction du déficit Pour cela il faut fonder ses calculs sur des prévisions prudentes ; décider dès aujourd’hui des mesures qui s’appliqueront demain, ou du moins avancer suffisamment dans leur préparation éclairer l’horizon ; identifier les gisements d’efficacité dans la sphère publique ; programmer la fin des politiques dont le rapport coût-bénéfice est trop élevé ; mettre en place les mesures propres à équilibrer les régimes de retraite sur plusieurs décennies ; fixer pour l’assurance-maladie et le chômage des règles d’équilibre sur le cycle ; donner, enfin, les grandes lignes des réformes fiscales qui apporteront de la ressource sans décourager l’activité. Rien de tout cela n’empêchera, évidemment, un parlement de voter demain en sens contraire ; mais cela le rendra moins probable.

Au niveau européen, les programmes de stabilité que les gouvernements adressent chaque année à Bruxelles devraient servir de support à un dialogue sur ces mesures à venir et à certifier les engagements nationaux. Au lieu de limiter les marges de manœuvre immédiates, ils devraient servir à les élargir en rassurant sur le fait que la consolidation budgétaire aura bien lieu.

La logique est imparable : plus on se lie les mains pour demain, plus on gagne des marges de liberté pour aujourd’hui. C’est cela qu’il faut faire.

This article was first published in le Monde.


Republishing and referencing

Bruegel considers itself a public good and takes no institutional standpoint. Anyone is free to republish and/or quote this post without prior consent. Please provide a full reference, clearly stating Bruegel and the relevant author as the source, and include a prominent hyperlink to the original post.

View comments
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

Silvia Merler

Financial implications of the Italian referendum

On Sunday, Italy will held a constitutional referendum whose implications for the political stability of the country are uncertain. Right after the referendum, Italy’s oldest and most troubled bank - Monte dei Paschi di Siena - is expected to complete a very important and sizable capital raise. Here we look at the situation and implications of this critical juncture.

By: Silvia Merler Topic: European Macroeconomics & Governance Date: December 2, 2016
Read about event More on this topic

Past Event

Past Event

Labour mobility after Brexit

What will Brexit mean for the free movement of workers between the UK and the EU?

Speakers: Lindsey Barras, Zsolt Darvas, Jonathan Portes and Klaus F. Zimmermann Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels Date: December 2, 2016
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Dec
6
19:00

Game Over – The Inside Story of the Greek Crisis -Drawing the broader lessons for Europe

Solvay Brussels School and Bruegel are co-organizing an event at which George Papakonstantinou and André Sapir will discuss the Greek crisis and its social and economical impact over the last 6 years.

Speakers: André Sapir, Guntram B. Wolff and George Papakonstantinou Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Avenue Franklin Roosevelt 42 Brussels, 1050, Ixelles
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Dec
7
12:30

Transition for all: equal opportunities in an unequal world

How inclusive is growth in transition countries? Post-communist countries are becoming more prosperous but many people are being left behind, risking setbacks in political and economic development.

Speakers: Heather Grabbe, Zsolt Darvas, Katarina Mathernova, Sergei Guriev and Jonathan Charles Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read article Download PDF More on this topic

Policy Contribution

pc-20-16_page_01

What impact does the ECB’s quantitative easing policy have on bank profitability?

This Policy Contribution shows that the effect of the ECB’s QE programme on bank profitability has not yet had a dramatically negative effect on bank operations.

By: Maria Demertzis and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 30, 2016
Read article

Blog Post

Giuseppe Porcaro
hsbeziyq

Tweeting the Italian referendum: the hashtag war

We are monitoring an aggregate of twitter hashtags in the run up to the Italian Constitutional referendum of 4 December 2016.

By: Giuseppe Porcaro, Henrik Müller and Gerret von Nordheim Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 29, 2016
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

Silvia Merler

The Italian referendum

What’s at stake: on 4 December, Italy will hold a referendum on a proposed constitutional reform approved by Parliament in April. The reform, which was designed in tandem with a new electoral law, aims to overcome Italy’s “perfect bicameralism” by changing the structure and role of the Italian Senate. It also changes the distribution of competences between the state and regions. After the shocks of Brexit and the US election, polls are now drifting towards a defeat of the government’s position in Italy.

By: Silvia Merler Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 28, 2016
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

Zsolt Darvas

Income inequality has been falling in the EU

The properly measured EU-wide Gini coefficient of disposable income inequality shows that inequality in the EU as whole declined in 1994-2008, after which it remained broadly stable. However, within the EU, there are large differences in income inequality which require policy action.

By: Zsolt Darvas Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 23, 2016
Read article More on this topic

Blog Post

Pia Hüttl
Silvia Merler

An update: Sovereign bond holdings in the euro area – the impact of QE

Since the ECB’s announcement of its QE programme in January 2015, national central banks have been buying government and national agency bonds. In this post we look at the effect of QE on sectoral holdings of government bonds, based on our recently updated dataset.

By: Pia Hüttl and Silvia Merler Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 22, 2016
Read about event More on this topic

Past Event

Past Event

Vision Europe Summit 2016

The 2016 Vision Europe Summit is titled "Redesigning European Migration and Refugee Policy" and will be held in Lisbon on 21-22 November 2016.

Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Lisbon Date: November 21, 2016
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

sd-12177-_0028bea2-web

Credit recovery in Spain: NPL resolution was essential, but success depended on broader sector reform

Growth in Spain again exceeded expectations this year, and bank deleveraging appears to have reached an end. Addressing non-performing loans was a precondition for recovery, and it required comprehensive financial sector reform.

By: Alexander Lehmann Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 21, 2016
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Jan
9
09:30

Can migration work for all in Europe?

On 9 January Bruegel together with the IMF is organizing a conference on migration and whether it can work for all in Europe.

Speakers: Jorg Decressin, Gianpiero Dalla Zuanna, David Lipton, Alessandra Venturini and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Load more posts