Blog Post

La voie étroite de l’intelligence budgétaire

Le débat sur l’austérité budgétaire a repris en Europe. Ce n’est pas étonnant. 

By: Date: April 23, 2013 European Macroeconomics & Governance Tags & Topics

Le débat sur l’austérité budgétaire a repris en Europe. Ce n’est pas étonnant. Depuis 2010, celle-ci s’est attachée à redresser les finances publiques, au prix d’efforts importants : trois points et demi de PIB en trois ans dans la zone euro, un peu plus de trois en France, plus de quatre au Royaume-Uni, sept au Portugal, douze en Grèce. Mais parallèlement la reprise a marqué le pas : en zone euro, 2013 sera la deuxième année consécutive de croissance négative. Le FMI parle maintenant de reprise à trois vitesses pour souligner que le groupe des pays avancés s’est coupé en deux avec, d’un côté, les Etats-Unis où la reprise est solidement établie, et de l’autre l’Europe qui est à la traîne.      

Entre consolidation budgétaire et panne de croissance, y a-t-il lien de cause à effet ? Sans que l’un soit la seule raison de l’autre, on ne peut le nier. D’autant que deux erreurs ont été commises. L’UE, d’abord, a voulu croire que son premier problème était budgétaire, oubliant au passage que le mauvais état de ses systèmes bancaires et l’excès de dette privée dont souffrent plusieurs pays. Ces handicaps ont empêché la demande privée de prendre le relais de la demande publique. Avec des taux d’intérêt de la BCE bloqués au voisinage de zéro, les conséquences économiques des politiques de rigueur soient particulièrement marquées. 

La deuxième erreur a été de vouloir répondre à la hausse des taux sur les marchés obligataires en fixant des objectifs budgétaires nominaux (ramener le déficit à X% du PIB à la date T) plutôt que structurels (réduire les dépenses ou augmenter les recettes de Y points de PIB par an). L’Europe s’est ainsi mise à la merci d’une logique d’amplification des cycles qui contraint à d’autant plus d’efforts que la situation est mauvaise. La Commission s’efforce d’y échapper en accordant des délais aux pays qui étaient à la peine, mais trop tard et comme à contrecœur. 

Les Etats-Unis, quant à eux, ont réparé leur système bancaire dès 2009 et ont donné aux ménages le temps de se désendetter (y compris par des faillites personnelles). La Fed a vigoureusement soutenu la demande. Et, jusqu’à la fin 2012, l’ajustement budgétaire a été graduel. Le choc est venu en 2013, avec les coupes automatiques de dépenses, mais entre-temps l’économie privée avait gagné en vigueur. Cette stratégie a donné de meilleurs résultats.

Qu’en déduire pour l’avenir ? Sauf à envisager une répudiation de la dette ou la sortie de l’euro, l’une et l’autre bien plus coûteuses, certainement pas qu’il faut jeter le sérieux budgétaire à la rivière. La question n’est pas de savoir s’il faut réduire les ratios de dette publique, mais quand et comment. Avec ou sans Reinhart et Rogoff, il demeure qu’il est dangereux de laisser la dette publique avoisiner 100% du PIB. Or huit pays de la zone euro seront dans cette zone fin 2013.

La bonne stratégie consiste à conduire la consolidation budgétaire graduellement mais avec persistance, en veillant à la qualité des mesures tout autant qu’à leur quantité. Les gouvernements craignent cependant qu’en procédant ainsi, ils suscitent la méfiance des marchés et que leurs coûts d’emprunt s’en ressentent. Parce qu’ils n’ont pas confiance en leurs partenaires, beaucoup en Europe du Nord continuent aussi à faire des objectifs nominaux l’alpha et l’oméga de la stratégie budgétaire. Dans les deux cas le problème est le même : retarder une partie de l’ajustement pour préserver la croissance, n’est-ce pas en fait le repousser aux calendes grecques. N’est-ce pas s’avouer incapable d’affronter les choix qu’exige une maîtrise durable des finances publiques ?

La solution consiste à crédibiliser l’engagement de réduction du déficit Pour cela il faut fonder ses calculs sur des prévisions prudentes ; décider dès aujourd’hui des mesures qui s’appliqueront demain, ou du moins avancer suffisamment dans leur préparation éclairer l’horizon ; identifier les gisements d’efficacité dans la sphère publique ; programmer la fin des politiques dont le rapport coût-bénéfice est trop élevé ; mettre en place les mesures propres à équilibrer les régimes de retraite sur plusieurs décennies ; fixer pour l’assurance-maladie et le chômage des règles d’équilibre sur le cycle ; donner, enfin, les grandes lignes des réformes fiscales qui apporteront de la ressource sans décourager l’activité. Rien de tout cela n’empêchera, évidemment, un parlement de voter demain en sens contraire ; mais cela le rendra moins probable.

Au niveau européen, les programmes de stabilité que les gouvernements adressent chaque année à Bruxelles devraient servir de support à un dialogue sur ces mesures à venir et à certifier les engagements nationaux. Au lieu de limiter les marges de manœuvre immédiates, ils devraient servir à les élargir en rassurant sur le fait que la consolidation budgétaire aura bien lieu.

La logique est imparable : plus on se lie les mains pour demain, plus on gagne des marges de liberté pour aujourd’hui. C’est cela qu’il faut faire.

This article was first published in le Monde.


Republishing and referencing

Bruegel considers itself a public good and takes no institutional standpoint. Anyone is free to republish and/or quote this post without prior consent. Please provide a full reference, clearly stating Bruegel and the relevant author as the source, and include a prominent hyperlink to the original post.

View comments
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Sep
29
08:30

Inclusive growth in the European Union

Why is inclusive growth important and how do the EU’s social problems differ from social problems in other parts of the world?

Speakers: Brando Benifei, Monica Brezzi, Bea Cantillon, Zsolt Darvas, Jana Hainsworth, Stefaan Hermans, Barbara Kauffmann, Dalia Marin, Tim Murphy, André Sapir, Reinhilde Veugelers, Luca Visentini and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read article More on this topic

Blog Post

André Sapir
Guntram B. Wolff

The Continental Partnership proposal: a reply to five main criticisms

The proposal for a Continental Partnership (CP) has received a great deal of attention. Two of the authors, André Sapir and Guntram Wolff, clarify some misunderstandings and respond to five key criticisms. They argue that the CP does not offer a way for EU members to restrict freedom of movement, nor is there a great risk of “political contagion”. Indeed, a CP arrangement could be the best route for the remaining EU members to maintain strong economic and security cooperation with the UK, while defending themselves against dumping and vetoes.

By: André Sapir and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Date: September 27, 2016
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Oct
4
12:30

Potential impediments to long-term investment

How can we encourage long-term investment in Europe? Many factors hinder long-term investment but are there risks involved in reviewing existing regulation?

Speakers: Sophie Barbier, Grégory Claeys, Miguel Gil Tertre, Edoardo Reviglio and Sandra Rigot Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read article Download PDF More on this topic More by this author

Policy Contribution

pc15_16

Low long-term rates: bond bubble or symptom of secular stagnation?

Yields on European sovereign bonds have reached historically low levels in 2016. This secular decline in long-term sovereign yields is not limited to the euro area. Why are interest rates currently so low? Are low long-term trates justified by fundamental factors or is it an artificial phenomenon?

By: Grégory Claeys Topic: European Macroeconomics & Governance Date: September 26, 2016
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Oct
10
12:30

Financial Times/Bruegel European Forum: Where now for the UK and the EU after the vote for Brexit?

Three months after the results of the UK referendum there is still a lot of uncertainty about the future. The Financial Times and Bruegel bring together a panel to discuss the most crucial questions.

Speakers: Lionel Barber, James Blitz, Maria Demertzis, Sylvie Goulard and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Oct
13
08:30

The Euro and the battle of ideas

Why is the Euro in trouble? Are philosophical differences between the founding countries to blame and can those differences be reconciled?

Speakers: Markus K. Brunnermeier, Marco Buti, Maria Demertzis and Harold James Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read article Download PDF More by this author

Parliamentary Testimony

written-evidence-house-of-lords-12-9House of Lords

The future of financial services in the UK following the Brexit vote

UK House of Lords EU Sub-Committee on Financial Affairs' call for evidence on the future of Financial Services in the UK following the vote to leave the European Union.

By: Dirk Schoenmaker Topic: European Macroeconomics & Governance, House of Lords, Parliamentary Testimonies Date: September 15, 2016
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

Nicolas Véron

The City will decline—and we will be the poorer for it

Just as the City owes much of its current awe-inspiring prosperity to European integration, the brutal realities of Brexit will make it shrink, not thrive. All this is bleak news, not just for the City but for the UK's economy.

By: Nicolas Véron Topic: European Macroeconomics & Governance Date: September 14, 2016
Read about event More on this topic

Past Event

Past Event

From crisis management to launching economic growth

What have been the most effective strategies in limiting the impact of the economic crisis in Europe? What challenges lie ahead? Bruegel's 10th anniversary event in Budapest will foster discussion of these important topics.

Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Budapest, Hungary Date: September 14, 2016
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Nov
21-22
13:30

Vision Europe Summit 2016

The 2016 Vision Europe Summit is titled "Redesigning European Migration and Refugee Policy" and will be held in Lisbon on 21-22 November 2016.

Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Lisbon
Read article Download PDF More on this topic

Policy Contribution

cover

What are the prerequisites for a euro-area fiscal capacity?

In this Policy Contribution, Maria Demertzsis and Guntram B. Wolff discuss three progressive steps for strengthening the fiscal framework at the euro-area level. These lead to less interference in national fiscal policymaking thanks to a more credible no-bailout clause, increased risk sharing and different degrees of provision of euro-area-wide public goods and fiscal stabilisation.

By: Maria Demertzis and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Date: September 9, 2016
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

Dijsselbloem photo

Speech by Jeroen Dijsselbloem at Bruegel Annual Dinner 2016

Jeroen Dijsselbloem, President f the Eurogroup, delivered the keynote speech at Bruegel's Annual Dinner 2016, held on 6 September 2016.

By: Jeroen Dijsselbloem Topic: European Macroeconomics & Governance Date: September 7, 2016
Load more posts