Opinion

La PAC n’est pas taboue

Dans cette chronique, l'auteur estime qu’une renationalisation graduelle de certaines politiques pourrait utilement contribuer à la nécessaire redéfinition du modèle agricole français..

By: Date: May 28, 2018 Topic: European Macroeconomics & Governance

This opinion piece has been originally published in Le Monde

La bataille du budget européen vient de s’ouvrir. Début mai, la Commission a mis ses propositions sur la table : pour faire face à la baisse de ressources induite par la sortie britannique et financer de nouvelles priorités – numérique, jeunesse, climat, protection des frontières, accueil des réfugiés, sécurité – elle propose de réduire de 5% les fonds alloués à l’agriculture. Immédiatement, le ministre en charge, Stéphane Travert, a dénoncé des « propositions inacceptables ».

Ce ne sont que les premières escarmouches, car l’équation budgétaire est redoutable. D’un côté, le Brexit va réduire les ressources de 10 milliards d’euros par an (voir l’étude de Z. Darvas et G. Wolff, Rethinking the EU’s post-Brexit budget priorities, Bruegel, mars 2018). De l’autre, la Commission évalue le coût des nouvelles priorités à 15 milliards. Un ciseau de 25 milliards sur un budget de 180, c’est beaucoup.

Comment en sortir? L’Allemagne se dit disposée à payer plus. Mais cela ne suffira pas. Il faut faire des choix. Habilement, la Commission a repris des priorités avancées par Emmanuel Macron dans son discours de la Sorbonne. Mais elle lui met le marché en main: pour affronter les défis d’aujourd’hui, il faut faire des économies sur les politiques d’hier.

Où est notre intérêt? C’est aujourd’hui la question. Est-il certain que ce soit le maintien en l’état de la Politique agricole commune (PAC) ? Bien sûr, Bruxelles nous verse chaque année 10 milliards d’aides, plus qu’à tout autre pays. Mais pour quel résultat ? Une compétitivité en berne, un retard technique avéré, une montée en gamme trop lente, un bilan écologique préoccupant, une transition vers le bio poussive. Et pour beaucoup de petits exploitants, un déficit de revenu criant : en 2016 (il est vrai une mauvaise année), un quart des exploitations n’ont, après subventions, rémunéré ni le travail de l’agriculteur, ni son capital. Les subventions communautaires sont en fait peu redistributives. Toutes ces déficiences ne sont pas dues à la PAC. Mais ce bilan est aussi le sien.

Par ailleurs la finalité de la PAC n’est plus, comme hier, quantitative. Dès lors, on peut se demander qui doit faire quoi. Il revient certainement à l’Union d’aider les agriculteurs à supporter les coûts qu’induisent ses exigences, en matière d’environnement ou de bien-être animal. Mais d’autres raisons d’aider sont locales : entretien du paysage, maintien d’une activité en zone de montagne, promotion d’un terroir, appui social. Les aides européennes s’y sont adaptées, mais manquent de granularité. Dans bien des cas des politiques nationales, ou même régionales, pourraient mieux répondre à l’infinie variété des situations.

Reste, évidemment, l’intérêt financier : bien ou mal employés, dira-t-on, pourquoi renoncer à 10 milliards de subventions? L’argument résiste mal à l’examen. Il est illusoire, d’abord, de penser qu’avec trois fois moins d’agriculteurs et huit fois moins d’exploitants, la France va éternellement percevoir trois fois plus de subventions que la Roumanie. Découplées de la production, les aides directes aux exploitations (7 milliards sur 10) sont encore largement calculées sur une base historique, et reflètent donc la production d’hier. Inévitablement, ces transferts à finalité sociale iront cependant de plus en plus vers les pays dont la population agricole reste nombreuse.

L’autre raison est les négociations budgétaires européennes prennent en compte – à tort ou à raison – les soldes nets entre dépenses et recettes. Ce qui est perdu sur une politique peut ainsi être regagné sur une autre.

Imaginons que la France soit audacieuse, rompe avec le corporatisme qui, de bas en haut, domine le monde agricole, prenne la Commission au mot, et propose de réexaminer qui doit faire quoi. Bien négociée, une renationalisation graduelle de certaines politiques n’impliquerait pas de perte nette. Elle pourrait utilement contribuer à la nécessaire redéfinition de notre modèle agricole.


Republishing and referencing

Bruegel considers itself a public good and takes no institutional standpoint.

Due to copyright agreements we ask that you kindly email request to republish opinions that have appeared in print to communication@bruegel.org.

View comments
Read article More on this topic

Opinion

How a second referendum could be the best way to overcome Brexit impasse

A new vote based on the revocation (or not) of Article 50 would give the UK government a clear signal to proceed in one direction or another, and thus trim down the number of options being touted – most of which are unworkable as things stand.

By: Maria Demertzis and Nicola Viegi Topic: European Macroeconomics & Governance Date: December 14, 2018
Read article More on this topic More by this author

Opinion

The great macro divergence

Global growth is expected to continue in 2019 and 2020, albeit at a slower pace. Forecasters are notoriously bad, however, at spotting macroeconomic turning points and the road ahead is hard to read. Potential obstacles abound.

By: Jean Pisani-Ferry Topic: Global Economics & Governance Date: December 5, 2018
Read article More on this topic More by this author

Opinion

Macroéconomie et gilets jaunes

Les analyses de la fronde des gilets jaunes ont surtout mis l’accent sur la répartition des revenus et des prélèvements entre catégories sociales et selon le lieu d’habitation. Lecture évidemment pertinente. Mais elle ne doit pas en occulter une autre, qui porte sur les évolutions d’ensemble des dix dernières années et sur ce qu’on peut anticiper pour les dix prochaines.

By: Jean Pisani-Ferry Topic: European Macroeconomics & Governance Date: December 4, 2018
Read article More on this topic

Opinion

What the "gilets jaunes" movement tells us about environment and climate policies

Simone Tagliapietra and Georg Zachmann write on the climate governance lesson European governments should learn from the "gilets jaunes" experience.

By: Simone Tagliapietra and Georg Zachmann Topic: Energy & Climate Date: November 30, 2018
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

The Brexit withdrawal agreement

On November 14th the UK government cabinet approved the draft text of the withdrawal agreement, the deal reached between EU and UK negotiators. The decision was followed the next day by the resignations of several members of Parliament. We review the first reactions in the blogosphere.

By: Silvia Merler Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 19, 2018
Read article More on this topic More by this author

Podcast

Podcast

Director’s Cut: Options yet open for a Brexit deal

Robin Niblett, director of Chatham House institute, joins Bruegel deputy director Maria Demertzis for an assessment of what progress can be reasonably expected from the final months of the Brexit negotiations.

By: The Sound of Economics Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 7, 2018
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

Post-Brexit transfers of personal data: The clock is ticking

The UK government would like to keep EU-UK data transfers largely the same following the country's separation from the EU. But talks have yet to even commence on a future data-sharing relationship, and a landmark European Court of Human Rights ruling in September bodes poorly for the UK's future status under the EU’s General Data Protection Regulation.

By: J. Scott Marcus Topic: European Macroeconomics & Governance Date: November 7, 2018
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

Digesting the Salzburg Summit

As the moment of truth for Brexit negotiations is approaching, with the October European Council around the corner, we review opinions on the outcome and meaning of the Salzburg summit.

By: Silvia Merler Topic: European Macroeconomics & Governance Date: October 1, 2018
Read article More on this topic More by this author

Podcast

Podcast

Backstage: Brexit consequences for EU’s ICT policy

Bruegel senior fellow Scott Marcus welcomes former European Regulators Group chairman Kip Meek to explore the consequences of Brexit for ICT policy-making in Europe.

By: The Sound of Economics Topic: European Macroeconomics & Governance Date: September 25, 2018
Read article More by this author

Parliamentary Testimony

European Parliament

Brexit and industry & space policy

Testimony before the European Parliament's Committee on Industry, Research and Energy (ITRE).

By: Reinhilde Veugelers Topic: European Parliament, Innovation & Competition Policy, Testimonies Date: September 25, 2018
Read article Download PDF More on this topic

External Publication

The EU’s Multiannual Financial Framework and some implications for CESEE countries

Bruegel scholars Zsolt Darvas and Guntram Wolff contributed to the September 2018 edition of the OeNB's Focus on European Economic Integration.

By: Zsolt Darvas and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Date: September 12, 2018
Read article More on this topic More by this author

Opinion

Overcoming the hurdles to Italian Growth

Is the time for refining recommendations and for a serious political debate on how best to overcome bottlenecks and improve the economic prospects of Italians.

By: Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Date: September 4, 2018
Load more posts