Opinion

Ubu ou Machiavel?

L'administration Trump veut imposer une approche transactionnelle des relations économiques gouvernée par le rapport de force bilatéral en lieu et place du contrat multilatéral. Un défi d'une ampleur inédite pour l'Europe.

By: Date: July 6, 2018 Topic: Global Economics & Governance

The opinion piece was published in Les Échos 

Le comportement de l’administration Trump défie la logique. Chacun voit bien que pour les États-Unis, l’enjeu stratégique central est la relation avec la Chine. Celle-ci est un rival géostratégique doublé d’un concurrent économique de plus en plus sérieux, y compris dans ce qui fait le cœur de la compétitivité américaine. Xi Jinping a commencé à formuler une conception des relations internationales alternative à l’ordre libéral dont les États-Unis ont été les promoteurs depuis trois quarts de siècle. Et pourtant M. Trump s’en prend à l’Europe et semble s’être donné pour priorité de saper les bases du leadership américain.  

Ce leadership reposait sur un contrat original et assez explicite : en échange d’un rôle prééminent dans la fixation des règles du jeu international, les États-Unis se contraignaient à agir le plus souvent dans le cadre de ces règles. C’était particulièrement vrai en matière de commerce international, puisque celui-ci était régi par les règles du multilatéralisme. C’était également le cas en matière de finance ou de régulation. Même en matière monétaire, domaine où il jouissait d’un « privilège exorbitant », Washington se soumettait aux principes du G7. Bien entendu, il arrivait qu’il s’en écarte. Mais assez rarement pour que le contrat tienne.

C’est ce contrat qui est remis en cause. Après la sortie de l’accord sur le climat, après des déclarations unilatérales sur le taux de change du dollar, l’offensive commerciale a été déclenchée. L’administration Trump entend faire prévaloir une approche transactionnelle des relations économiques. Au contrat multilatéral succède le pur rapport de force bilatéral.

L’Union européenne est évidemment particulièrement bousculée. Elle-même construite sur le droit, elle a toujours porté une conception des relations internationales fondée sur les règles. Autant que les tarifs douaniers qui lui sont imposés, elle vit ce changement de philosophie comme une agression.        

La situation est paradoxale car, quant au fond, l’UErejoint les États-Unis sur tout un ensemble de griefs à l’égard de la Chine. Comme eux, elle lui reproche de distordre la concurrence, de prendre des libertés avec la propriété intellectuelle et de cibler des acquisitions stratégiques dans les domaines technologiques. Comme eux, elle juge que les règles de l’OMC qui lui accordent un statut privilégié de pays en développement sont dépassées. Elle pourrait donc être pour Washington un allié économique de poids.  

Alors pourquoi? Ubu, ou Machiavel? Faut-il attribuer les foucades de l’administration Trump à un mélange d’irrationalité, d’inculture et d’incohérence ? C’est ce que lui reprochent, aux États-Unis même, la plupart des analystes. Ou bien faut-il rechercher une visée stratégique derrière son étrange comportement ?

La seule logique qui puisse lui être trouvée est que l’administration Trump vise à empêcher l’Union européenne de se positionner comme le troisième acteur d’un jeu États-Unis-Chine-Europe et à rétablir à l’égard de l’Europe une primauté américaine qui ne repose plus sur le leadership, mais sur la force. L’UE, qui dispose encore du plus grand marché mondial de biens et de services, est par nature opposée à une approche purement transactionnelle des relations internationales. Pour M. Trump, elle constitue donc un obstacle. Il ne veut pas un partenaire, mais des vassaux.        

Théorie du complot? « Nous aimons les pays de l’Union européenne, a déclaré Donald Trump le 28 juin. Mais l’Union européenne, bien sûr, a été créée pour tirer parti des États-Unis. Et nous ne pouvons pas laisser cela se produire ». Aucun président américain n’a jamais présenté l’UE comme un complot pour affaiblir les États-Unis ni suggéré que l’intérêt des États-Unis serait de traiter bilatéralement avec les pays européens.

Pour l’Union européenne, c’est un moment charnière. Les événements l’obligent à redéfinir ses finalités. Elle s’est construite sous la protection des États-Unis et dans le contexte du système international qu’ils dominaient. Pour cette raison, ses dimensions externes ont toujours été secondes. La signification de la crise actuelle est que cela ne tient plus : l’Europe doit fixer d’urgence son orientation stratégique vis-à-vis d’États-Unis distants, sinon hostiles, et de puissances émergentes dénuées de tendresse. Simultanément, elle doit décider de ce qu’elle entend faire pour sa sécurité, sa protection frontalière et sa politique de voisinage.

Si elle ne parvient pas à redéfinir les biens publics européens pour un monde fondamentalement différent de celui d’il y a dix ans, l’UE ne survivra pas en tant qu’institution significative. Si elle y parvient, elle retrouvera aux yeux des citoyens européens un objectif et une légitimité érodés par des années de revers économiques et politiques.


Republishing and referencing

Bruegel considers itself a public good and takes no institutional standpoint.

Due to copyright agreements we ask that you kindly email request to republish opinions that have appeared in print to communication@bruegel.org.

View comments
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Mar
26
12:30

Spitzenkandidaten series: Yanis Varoufakis

The first event in the The Road to Europe - Brussels Briefing Live: Spitzenkandidaten series. The series features the lead candidates for the European Elections of six parties and is jointly organised by Bruegel and the Financial Times in March and April 2019.

Speakers: Maria Demertzis, Martin Sandbu and Yanis Varoufakis Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read about event More on this topic

Past Event

Past Event

The trade crisis: good and bad scenarios and the EU's response

What role will the EU play in the resolution of the global trade crisis?

Speakers: Uri Dadush, Maria Demertzis and Denis Redonnet Topic: Global Economics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels Date: March 20, 2019
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Apr
2
12:30

Spitzenkandidaten series: Bas Eickhout

The second event in the The Road to Europe - Brussels Briefing Live: Spitzenkandidaten series. The series features the lead candidates for the European Elections of six parties and is jointly organised by Bruegel and the Financial Times in March and April 2019.

Speakers: Bas Eickhout, Guntram B. Wolff and Rochelle Toplensky Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Apr
3
12:30

Spitzenkandidaten series: ALDE

The third event in the The Road to Europe - Brussels Briefing Live: Spitzenkandidaten series. The series features the lead candidates for the European Elections of six parties and is jointly organised by Bruegel and the Financial Times in March and April 2019.

Speakers: Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Apr
4
08:30

Spitzenkandidaten series: Jan Zaradhil

The fourth event in the The Road to Europe - Brussels Briefing Live: Spitzenkandidaten series. The series features the lead candidates for the European Elections of six parties and is jointly organised by Bruegel and the Financial Times in March and April 2019.

Speakers: Jim Brunsden, Maria Demertzis and Jan Zahradil Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Apr
9
12:30

Spitzenkandidaten series: Manfred Weber

The fifth event in the The Road to Europe - Brussels Briefing Live: Spitzenkandidaten series. The series features the lead candidates for the European Elections of six parties and is jointly organised by Bruegel and the Financial Times in March and April 2019.

Speakers: Anne-Sylvaine Chassany, Manfred Weber and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read about event More on this topic

Upcoming Event

Apr
11
12:00

Spitzenkandidaten series: Frans Timmermans

The sixth event in the The Road to Europe - Brussels Briefing Live: Spitzenkandidaten series. The series features the lead candidates for the European Elections of six parties and is jointly organised by Bruegel and the Financial Times in March and April 2019.

Speakers: Frans Timmermans and André Sapir Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read article Download PDF More on this topic

Policy Contribution

The European Union’s response to the trade crisis

The global trading system is under attack on various fronts. In this Policy Contribution, the authors examine the root causes of the current problems, develop good and bad scenarios for what could happen next, and provide recommendations for how the EU should respond.

By: Uri Dadush and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Date: March 14, 2019
Read article Download PDF More on this topic

External Publication

Towards EU-MENA shared prosperity

This joint publication collects the papers produced as part of the third collaboration between Bruegel and the Policy Center for the New South (PCNS). Within the theme “Towards EU-MENA Shared Prosperity”, the two organisations launched a “Platform for Advanced & Emerging Economies Policy Dialogue” in Rabat on 1 April 2016, addressing issues of common interest in the Mediterranean and the MENA Region.

By: Abdelaziz Ait Ali, Uri Dadush, Yassine Msadfa, Yana Myachenkova and Simone Tagliapietra Topic: Global Economics & Governance Date: March 14, 2019
Read article More on this topic More by this author

Opinion

Tense transatlantic relations put EU in tough spot

The global multilateral system is being challenged by the US and China, which prompts the EU to rethink how well it can compete in the world.

By: Maria Demertzis Topic: Global Economics & Governance Date: March 5, 2019
Read article More on this topic More by this author

Blog Post

The possible Chinese-US trade deal

The future of Sino-American relations after the incoming end of trade talks between Beijing and Washington. We review opinions in the English-speaking blogosphere on the likely content of the deal and the message this agreement sends to the world.

By: Jan Mazza Topic: Global Economics & Governance Date: March 4, 2019
Read article More on this topic

Blog Post

The European Union must change its supervisory architecture to fight money laundering

Money laundering scandals at EU banks have become pervasive. The authors here detail the weaknesses the current AML architecture's fundamental weaknesses and propose a new framework.

By: Joshua Kirschenbaum and Nicolas Véron Topic: European Macroeconomics & Governance Date: February 26, 2019
Load more posts